version 1.0
version 1.0
Volume ii Livres 4 & 5
Livre Quatre: L'évangéliste et son acclamation (1951-1954) William    Branham    est    un    paradoxe    de    l'histoire    moderne.    En    1946,    son ministère   est   sorti   de   l'obscurité   pour obtenir   l’attention   nationale   en   moins   de six   mois   et   a   embrasé   un   réveil   mondial   de   guérison   divine   sur   son passage.   Il accomplit   cet   exploit   à   l'aide   d'un   don   unique:   un   signe   surnaturel   qui   prit   le monde   par   surprise.   Les chrétiens   à   travers   le   monde   le   remarquèrent   bientôt. Entre    1951    et    1954,    William    Branham    présida    les    plus grandes    réunions chrétiennes    jamais    tenues    jusqu'à    cette    époque:    environ    300    000    personnes assistèrent   à   une   de ses   réunions   à   Bombay   en   Inde.   La   demande   pour   son   ministère   en Amérique   et   outre-mer   était   insatiable.   Mais William   Branham   n'était   pas   satisfait.   Quelque   chose   n'allait pas.   Il   n'en   eut   aucune   idée   pendant une   longue période   de   temps,   mais   il   finit   par   l'apprendre   à   la   fin   de 1954. Son ministère allait devoir changer. Livre Cinq: L'enseignant et son rejet (1955-1960) Le   ministère   international   de   William   Branham   eut   trois   phases   principales.   Il   discerna premièrement les maladies   à   l'aide   d'un   signe   surnaturel   dans   sa   main.   Plus   tard,   des   visions   lui   permirent   de   discerner   les maladies et   plus   encore.   Entre   1946   et   1954,   plus   de   500   000   personnes   acceptèrent   Jésus-Christ   en   tant que   leur   Sauveur grâce   à ses   prédications   et   il   n'y   avait   aucun   moyen   d'estimer exactement   combien   des   milliers   avaient   été   guéris grâce   à   ses   prières.   Réalisant que   les   gens   n'acceptaient   pas   toute   la   richesse   et   la   profondeur   que   la   Parole de Dieu   et   l'Esprit   leur   offrait,   William   Branham   sentit   que   l'Esprit   de   Dieu l'appelait   à   faire   plus.   Il   savait   que   les gens   assistaient   à   ses   réunions   pour plusieurs    raisons.    Certains    venaient    parce    qu'ils    croyaient    que    l'Esprit de Jésus-Christ   était   présent.   D'autres   venaient   par   attrait   de   nouveauté   et pour     participer     à     l'excitation     générale,     tout comme     les     gens     se rassemblèrent   autour   de   Jésus   lorsqu'Il   guérissait   les   malades   et multipliait    le    vin,    le    pain    et    le poisson.    Mais    ce    sont    les enseignements   de   Jésus   qui   changèrent   l'histoire   du   monde. William    Branham    sentait que    Dieu    l'appelait    à    enseigner davantage   lors   de   ses   campagnes   de   guérison.   Il   croyait que   son   ministère   pouvait faire   une   contribution   durable et   bénéfique   à   l'église   chrétienne.   À   partir   de   1955,   il enseigna   non   seulement   la guérison   divine   mais   aussi d'autres   aspects   de   la   Parole   de   Dieu.   Dieu   lui   donna une   vision   de   la   nouvelle   phase de   son   ministère,   un troisième    pull    (pour    reprendre    le    terme    utilisé    par l'ange),     qui     surpasserait     tout     ce     que     Dieu avait accompli à    travers    lui    dans    le    passé.    Il    offensa    donc inévitablement certains gens.